Recherche sur la Mise à l’échelle Axée sur le Patient (ReMAP)

Titre du projet

Recherche sur la Mise à l’échelle Axée sur le Patient (ReMAP)

Objectif du projet

Renforcer les capacités de recherche axées sur le patient dans le domaine de la science et de la pratique de la mise à l'échelle en santé et services sociaux, en veillant à ce que les patients, le public et les autres parties prenantes soient impliqués de manière significative et équitable.

Description vulgarisée du projet 

Malgré d'importants investissements publics et un climat favorable à la création de projets d'amélioration de la santé au Canada, peu d’initiatives qui réussissent à l'échelle locale sont mises à l'échelle pour atteindre davantage de personnes. En fait, un ancien ministre de la santé a décrit le Canada comme "un pays aux éternels projets pilotes". La mise à l'échelle est un processus qui vise à augmenter le nombre d'utilisateurs d'une initiative réussie en santé afin d'en faire bénéficier un plus grand nombre d'utilisateurs des services de santé. En incluant les patients dans la conception, la planification et la réalisation de nouvelles initiatives de santé, les chercheurs s'assurent que leurs projets répondent aux besoins des patients et reflètent leurs priorités. Les recherches montrent que la participation des patients améliore également les résultats en matière de santé, réduit les coûts et se traduit par une meilleure expérience de soins de santé. Cependant, les efforts visant à étendre ces initiatives incluent rarement les patients ou le public, que ce soit dans leur conception, leur planification ou leur exécution. Les personnes chargées de la mise en œuvre doivent impliquer les patients et toutes les parties prenantes (y compris les décideurs politiques, les cliniciens et les chercheurs) afin de s'assurer que leurs résultats soient pertinents dans le monde réel, en particulier pour ceux à qui ils sont destinés, c'est-à-dire les patients. Souvent, la mise à l'échelle est un processus hiérarchique lancé par les gouvernements, et le point de vue du patient est oublié. 

Dans cette étude, nous visons à produire des informations et des conseils sur la manière d'impliquer les patients et les autres parties prenantes dans la mise à l'échelle. Nous commencerons par identifier les recommandations qui existent déjà à cette fin, en recherchant dans la littérature scientifique (y compris les travaux non publiés). Ensuite, nous inviterons un groupe diversifié de personnes du monde entier, y compris des patients, à déterminer par consensus quelles sont les meilleures pratiques parmi celles que nous avons trouvées pour faire participer les patients et les autres parties prenantes dans les initiatives de mise à l’échelle. Ce groupe diversifié évoluera en un réseau international de parties prenantes pour mener et conseiller d'autres personnes sur les futures recherches et pratiques axées sur les patients en matière de mise à l'échelle.

Responsables du project

Ali Ben Charif, Université Laval, Canada
Ron Beleno, Patient partenaire, Age-Well NCE, Canada
France Légaré, Université Laval, Canada

Coordinatrices du projet

Sabrina Guay-Bélanger, VITAM - Centre de recherche en santé durable, Canada
Karine Plourde, VITAM - Centre de recherche en santé durable, Canada

Collaborateurs
Martin Beaumont, Réseau universitaire intégré en santé de l'Université Laval, Canada
Arlene Bierman, Agency for Health care Research & Quality, États-Unis d’Amérique
Johanne Blais, Hôpital Saint-François d’Assise, Canada
Carol Fancott, Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé, Canada
Friedemann Geiger, Universitätsklinikum Schleswig-Holstein, Allemagne
Amédé Gogovor, Université Laval, Canada
Kathy Kastner, Patiente partenaire, Bestending, Canada
Robert McLean, Centre de recherches pour le développement international, Canada
Andrew Milat, Université de Sydney, Australie
Jean-Sébastien Paquette, Université Laval, Canada
François Rivest, Santé Canada, Canada
Sharon Straus, University de Toronto, Canada
Guy Thibodeau, CIUSSS de la Capitale-Nationale, Canada
Luke Wolfenden, Université de Newcastle, Australie
Hervé Tchala Vignon Zomahoun, Unité de soutien SRAP du Québec, Canada

Organisme de financement du projet

Institut Recherche en santé du Canada (IRSC)

Dates début et fin financement de projet

2020-2022

Outils:
Protocole:
Publication